Catégories
Folklore

Conseils pré-embauche, nigger

Une des armes les plus puissantes dans notre monde moderne, c’est la réputation. Ton nom te suit partout mais surtout, ton nom te précède. Que ce soit sur Facebook ou ailleurs. Je t’épargnerai le couplet de la e-reputation et de l’importance de ton profil dans un processus de recrutement (mais bon, je peux te faire un devis au cas où). D’ailleurs, le seul intérêt d’un CV anonyme, ça ne serait pas de savoir si tu es noir ou blanc, mais plutôt d’empêcher ton recruteur de te googler.

Il n’existe qu’une seule solution selon Eric Schmidt, le toujours patron de Google, changer de nom. Même si c’est super compliqué. Bon, sinon, tu peux aussi assumer ce que tu dis.

Il peut exister deux problèmes pour toi. Le premier serait de tomber face à un recruteur qui ne comprend pas le second degré. Qui ne comprend pas tes assimilations rapides, ton cynisme, tes remarques douteuses et ton ironie.

Aux États-Unis, il y a quelques années, lorsque je commentais avec acidité les événements de ma vie quotidienne, la personne qui m’accueillait me disait « Alex, you’re being sarcastic ». Sarcastique, un semblant d’insulte pour les états-uniens habitués à l’honnêteté et au premier degré ? Peut-être dans l’espoir d’assimiler une habitude des États-Unis, des petits rigolos ont décidé de vous aider en créant vendredi 11 février la journée nationale du premier degré sur Internet. Je ne sais pas comment ça s’est passé pour vous.

Le deuxième problème qu’il peut t’arriver, c’est que tu pourrais être un gros con. Un gros con raciste, un gros con beauf ou un gros con tout simplement. Et dans ce cas là, ta vie pourrait être bien mise à mal par les autres et ton e-reputation, de fait pourra être détruite. Surtout, ne faites pas cela à la maison, vous pourriez blesser des gros cons.

Gawker a ainsi repéré une jeune fille qui s’est amusée avec la photo de son ancien petit-ami, Jack Weppler. Elle l’a transformé en mème et a parsemé les forums avec la photo de son ex. Ainsi, désormais, une recherche Google sur le nom du méchant garçon montre tout un tas de photos de lui avec des légendes peu amènes. Sa mère, en oubliant le fameux « effet Streisand » demande aux sites de retirer la photo de son fils. Il n’en faut guère plus pour que l’histoire devienne internationale et que le mème tourne.

Toujours dans l’hypothèse où tu es un gros con. Un gros con raciste. Du genre à dire « nègre » comme ma grand-mère. Aux États-Unis, il ne faut surtout pas dire nigga ou nigger. Enfin, pas si tu es blanc. Entre eux, les noirs peuvent s’appeler nègre, comme tu l’as appris dans la première saison de The Wire. Passées ces considérations de vocabulaires, concentrons-nous sur ces wasp états-uniens qui n’aiment pas trop le Président. Et qui le disent sur Facebook, faisant de sa couleur de peau une des raisons primaires de leur dégoût. Un site, partagé par danah boyd, a décidé de les mettre un peu le nez dans leur merde en créant une entrée pour chaque personne qui dit nigger aujourd’hui.

Ces gens sont trouvés sur Facebook, parce que non seulement ils sont cons racistes, mais également suffisamment cons pour laisser leurs statuts libres aux yeux de tous. Une petite recherche chaque jour permet de trouver ces beaufs et de publier leur nom à la libre appréciation des robots Google. Sur PWSNT, on trouve ainsi une personne par jour. Mon préféré est Ryan Mentier, qui pose nu avec son chien. Le jour où il a payé ses impôts, il l’a partagé avec ses amis sur Facebook : « got my taxes done. fucking nigger in the office fucked us all over« .

Désormais, le jour où on souhaitera l’embaucher, ce sera partagé également avec son employeur. Heureusement que les cons embauchent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *