Catégories
Folklore

Lemon trip

La question de la sexualité des personnages de dessins animés semble troubler plus d’une personne. Que fait Blanche-Neige avec les nains pendant les longues soirées d’hiver ? On l’imagine pourtant aisément coudre au coin du feu pendant que les nains jouent aux cartes. Les gens ne s’y trompent pas et de nombreuses images nous présentent toutes ces jeunes filles nues et en plein acte. Pour les dessins animés ayant un public plus âgé, le nombre d’images augmentent encore. Les mangas diffusé sur TF1 du temps de Club Dorothée ou les Simpsons sont plus régulièrement représentés nus et dans des positions assez acrobatiques.

Finalement, on vient à penser que le plus subversif serait de représenter des princesses chez lesquelles le désir à disparu. La Cendrillon de Téléphone ou les Fallen Princesses de Dina Goldstein expriment moins cette continuité du conte. Happily ever after sous-entend bien évidemment que la Petite Sirène n’attend pas Laurent Ruquier le samedi soir pour que son Éric la prenne en levrette. La sexualité est sous-jacente dans tous ces dessins animés.

Et plus encore dans les films récents. Twilight qui raconte l’amour impossible entre un vampire et sa belle et qui est écrit par une ardente combattante pour le sexe après le mariage ne peut que provoquer des réactions complètement différentes chez les adolescents que ça titille.

Ces fans de Robert Pattinson, entre autres, se libèrent alors dans des fans-fictions libertines, qualifiées de lemon, en rapport avec Cream Lemon, un hentaï japonais. L’occasion de découvrir des modes de production qui donneraient des leçons aux plus grands professionnels.

Par exemple, l’histoire « Une rencontre passionnée » est promu grâce à une bande-annonce sur Youtube. Tout y est résumé. On sait que Bella et Jacob vont aller à Venise, qu’ils s’aiment. On a tellement envie d’en savoir plus !

Ensuite, le roman est découpé, comme les feuilletons du XIXe et il est surtout à l’écoute de sa communauté. La suite n’arrive que si la quarantaine de commentaires est publiée, les fans peuvent s’abonner, être « prévenues », donner leur avis et pousser l’histoire dans un sens ou dans un autre.

Pour enrichir l’expérience, l’auteure propose une bande-son pour améliorer la lecture, empruntant au cinéma ce besoin de musicaliser l’histoire.  Mais également des liens vers des photos lorsqu’elle parle de vêtements ou de voitures. On peut savoir quel jean porte Edward et quelle Mercedes conduit Bella.

Après, de la même manière qu’il existe des bonus sur les DVD, l’auteur raconte à quel moment elle a écrit telle scène ou ce qu’il l’a poussé à proposer telle situation. Des meta-données sur le texte ou encore l’actualité de Robert Pattinson et leur vie personnelle.

Dans ces fans-fictions, les effets stylistiques sont variés. Mais ils sont surtout annoncés. Faire une ellipse nécessite d’écrire « ellipse de trois heures« . Un changement de point de vue se décrit par « POV Edward« .

Les scènes de lemon sont parfois cachées pour ne pas choquer les lecteurs. Les situations sont assez étranges, frères et soeurs hésitent rarement à vaincre leur désir. Mais toujours assez soft. Un homme, une femme de l’amour. Une description assez simple des émois qui touchent les adolescents de cet âge. Et donc une petite mélancolie à le relire à un âge plus avancé.

La description est quasiment anatomique, décrivant « cet effet qui arrive souvent quand une personne du sexe opposé s’approche de moi« . Les dialogues sont très longs, très romancés, pleins de styles. Par exemple, elle évoque « un baiser chaste comparer à ce que j’avais envie de faire ». On découvre que le style érotique permet à l’auteur de décupler son talent, de découvrir de nombreux mots et d’employer à loisir les synonymes. Peut-être une piste pour les professeurs de français désespérés.

Je laisse le mot de la fin à la rédactrice de lemon-in-twilight :

C’était Woahh…encore mieux que ce que j’avais imaginé.

(photo « Mickey érectile de André » par bepatou)

Une réponse sur « Lemon trip »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *