Catégories
Folklore

Down on me.

Avant, il aurait eu de grosses lunettes en écailles. On l’aurait mis dans l’épisode où tout le monde le frappe et se moque. Et puis il ramasserait ses lunettes en tâtonnant, comme dans tous les films. Il irait ensuite directement en cours, ponctuel et fayot.
Le soir, on l’imagine sans problème rentrer chez lui pour démonter la console vidéo et la coupler avec le fer à repasser. Il perdrait son temps à lire le Seigneur des Anneaux.

Aujourd’hui, les grosses lunettes en écaille, quand il les met, on l’aime bien, on dit que c’est un hipster et il passe ses soirées Chez Moune. Il ne se fait pas frapper du tout, peut-être un peu taper quand il rentre tard le soir dans son quartier. Il bidouille Arduino dans une soirée DIY et sa mère lui a volé tous ses DVD du Seigneur des Anneaux.

Quand il va au cinéma, il voit Michael Cera et se reconnait un peu dans ce jeune homme un peu gauche, pas forcément très mignon mais assez renfermé et bien habillé pour à la fin se retrouver avec la plus belle brune un peu mystérieuse.

Le succès de Michael Cera, c’est la victoire du geek. On se réapproprie ses codes et ses références. On porte le Three Wolf Moon et on fait des faire-parts de naissance en lolcats.

Le nerd en revanche est toujours autant méprisé. Il est gros et ne sait pas danser. Il a des lunettes qui lui collent aux yeux. On adore se moquer de lui, partager le lien de ce jeune persuadé de bien chanter ou danser. Cette fille qui est fan du trailer de Twilight. Ou sur ce nain qui imite Michael Jackson dans Thriller.

Jusqu’à ce qu’on tombe sur cette vidéo. Au début, on sourit, il est assez drôle, mais pas exprès. Après, on s’inquiète. Lorsque vers 1:20 un homme apparaît, la vie semble plus claire.

Peut-on encore se moquer de ce petit être après avoir vu un featuring de 50Cent dans une vidéo ? Le jeune homme en montrant sa tête aux internautes et en se soumettant aux commentaires acerbes de Youtube ne mérite-il pas la compagnie d’une star ? Est-ce la victoire du nerd ? Du freak ?

Une réponse sur « Down on me. »

Oui d’accord, le geek tout ça. Mais il ne faut pas perdre de vue que le gamin, Keenan Cahill, n’a pas attendu 50cent pour être une star de youtube avec ses 150 000 abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *