Catégories
Folklore

Clash : Chats vs. Chattes

Publié dans le numéro 7 de Snatch Magazine page 28.

En janvier, le site ricain I can has cheezburger levait 30 millions de dollars pour développer et publier des photos de chats. En mars, on découvrait que Jacquie et Michel touchaient à peine de quoi couvrir leurs frais alors qu’il proposent des tonnes de vidéos porno homemade sur Internet. D’où cette question existentielle : des chats ou des chattes, qu’est-ce qui est le plus intéressant ?

Chats

Une vidéo honteuse

On t’a tous vu regarder encore et encore cette vidéo, effaçant ensuite immédiatement l’adresse de ton historique. Tu as envoyé le lien discrètement à tous tes amis. « Vidéo trop chouette » as-tu ajouté à voix basse. Cette vidéo, tu la connais par cœur. Quand le mec pose ses mains sur les poils, et qu’il commence à gratter, tu kiffes. Un chat filmé par sa propriétaire. Elle le caresse. Elle joue avec. Et toi, tu te dis « Oh mon dieu, c’est trop mignon ». Une fois que tu as dit cette phrase, tu es foutu. Et tu vas cliquer sur tous les tags « cat » de Youtube à la recherche de plus mignon. Parce que la vidéo de chat mignon, c’est un peu le nouveau péché (mignon) dont il faut avoir honte.

Une vidéo amateur

La vidéo de chat mignon, c’est un POV (Point Of View – imitation de la vision humaine) pour les amateurs de chats qui ne peuvent pas en avoir. Tu regardes un chat sauter dans une boîte, jouer avec un ballon ou juste être mignon. Il tente d’attraper le bout de la ficelle : « trop mignon ». Il saute dans une boîte : « trop mignon ». Il te regarde, mouillé, avec ses yeux dépités : « TROP MIGNON ». Mais n’arrête pas, une étude prouve que si tu mates ces vidéos à ton boulot, pendant ta pause, tu es plus productif que les autres. Bon point.

L’influence nippone

S’il y a un pays où fonctionnent les vidéos de chats, c’est au Japon. Selon Aude, spécialiste de la vidéo de chats, il y a trois principales raisons. Premièrement, les Japonais sont prêts à dépenser deux SMIC pour avoir un chat de race. Alors quand il s’agit de faire des bêtises, ces chats les font avec classe et distinction. Deuxième raison, les Japonais vivant souvent dans des espaces réduits, ils n’ont pas tous la chance d’avoir un chat. Donc ils apprécient de voir leur voisin poster une vidéo de leur chat. Enfin, les chats appartiennent à l’esprit kawaii — « mignon » en vo — qui fonctionne pas mal au Japon.

Chattes

Une vidéo honteuse

Aujourd’hui, tu l’assumes pleinement. Mater une vidéo porno avant de se coucher, c’est la nouvelle hype. Même si tu es une fille, tu as déjà passé plus de cinq secondes sur Youporn parce qu’il faut savoir à quoi ça ressemble, mais surtout parce que c’est bien kiffant. Tu viens de découvrir Youporn et les autres sites de « social porn ». Globalement, les vidéos sont aussi bien partagées par des amateurs lambda que par des sites commerciaux. Tout est visionnable gratuitement et financé par des grandes bannières publicitaires. Des tags à la pelle pour répertorier les vidéos, pourquoi pas « cat » ?

Une vidéo amateur

Sur ces sites, la vidéo star, c’est le POV. Tout est filmé selon le point de vue du mec, souvent amateur. « Des gens qui te ressemblent, pas des gens rasés qui te donnent toujours le meilleur orgasme ». Et cette mise en situation semble fonctionner. Tu as vraiment l’impression de te faire une meuf ou un gars de la télé. Et puis, la masturbation ne rend pas sourd et serait bénéfique, « permettant à chacun de découvrir son plaisir ».

L’influence nippone

S’il y a un pays où les vidéos pornos sont assez étranges, c’est au Japon. Les fantasmes filmés sont variés et originaux. En plus de la jeune écolière soumise que chacun imagine, sont souvent montrées des pratiques telles que le viol, le bondage ou encore le fameux « bukkake » (tu peux googler si tu es courageux, ou pas). On a même vu des femmes en compagnie de tentacules. Cela s’expliquerait par une vision non culpabilisante du sexe et par une législation plus souple. Seul critère : flouter les poils pubiens et les parties génitales, parce que la loi trouve ça obscène.

Bilan

Alors, ça rapporte ?

J’espère que tu le sais, le meilleur moyen de gagner au casino, c’est en étant le propriétaire. De la même manière, pour gagner de l’argent sur Internet, que ce soit pour les chats ou pour les chattes, il vaut mieux pour toi être dans les coulisses. Une vidéo de ton chat postée sur Youtube te rapportera de l’argent grâce au partage des revenus que propose la plate-forme, surtout si tu atteins 43 millions de vues comme le « surprised kitty ». De même, en ouvrant un site de « social porn », le jackpot peut être gros. 120 millions d’euros de revenus estimés grâce à la publicité chaque jour, sans parler des abonnements premium et des partenariats. Reste à savoir si tu es prêt à avouer à ta mère que tu bosses dans le porno. Et à tes potes que tu filmes ton chat le soir.


photo cc flickr : netzanettexmm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *