Catégories
Cinéma

The Reader

Certains ont décidé d’aller voir Bergues après avoir vu Bienvenue chez les Chtis, d’autres sont allé à Cherbourg suite aux Parapluies de Demy. Moi, j’ai envie d’aller à Auswitch depuis que j’ai vu The Reader.

Le film de Stephen Daldry, qui a déjà réalisé Billy Elliot ou The Hours —c’est écrit sur l’affiche, ça doit être un gage de qualité— raconte comment un lycéen, Michael, tombe amoureux d’une femme un peu plus vieille, Hanna. Hanna se fait lire avec intérêt toutes sortes de livres par Michael. D’abord, ils lisent. Ensuite, ils font l’amour. La relation se passe bien, jusqu’à ce jour où Hanna quitte son appartement, le lieu de leurs ébats. Petit à petit Michael se rendra compte de ce que cette femme a changé dans sa vie, et dans d’autres.

Bien que les amours et la sexualité naissantes soient au coeur du film, au moins au début, ce n’est pas avec son corps qu’Hanna fait d’un homme Michael, mais avec son passé.

Ce film nous parle à la fois de la façon dont on peut devenir un meurtrier lorsqu’on nous le demande ou que c’est son métier, il parle également d’amour, d’adolescence, de loi et de morale. Il parle de beaucoup de choses, mais on n’y pense qu’après, préférant attendre que l’histoire se déroule comme elle s’est engagée. À voir. Et je vous attend pour le voyage à Auswitch ou pour me lire Tchekhov.

—pour la mise en abyme, je vous livre une version lue de ce billet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *