Catégories
Folklore

Début d’une seconde vie

On en a beaucoup parlé et souvent dans des termes anecdotiques. Mais c’était il y a quelques mois et depuis, le buzz a changé de cible. Retour dans Second Life pour une découverte plus poussée.

On en a beaucoup parlé et souvent dans des termes anecdotiques. Mais c’était il y a quelques mois et depuis, le buzz a changé de cible. Retour dans Second Life pour une découverte plus poussée.

J’étais arrivé sur Second Life en 2007, à l’occasion des élections présidentielles, pour rencontrer des militants du Front National que je n’osais aller voir pour de vrai. Seulement peu de monde répondait à mes questions. S’en était suivi une ballade personnelle dans les différents mondes virtuels. Mais une abondance de personne ressemblant à des call-girls mais surtout un faible débit chez moi m’avaient tenu éloigné de ce monde virtuel. Ajouté à cela qu’à chaque lancement, puisque je ne venais pas quotidiennement, un téléchargement d’une quinzaine de minutes était obligatoire pour mettre à jour le logiciel.

La pénultième fois que j’ai entendu parler de Second Life dans les médias, c’était dans feu l’émission de Christine Ockrent. Dans Duel sur la Trois, une envoyée spéciale réagissait chaque semaine, mais cela restait très confidentiel. La dernière c’est à l’occasion d’une affaire de divorce. Mariés sur Second Life et IRL1, deux anglais coulaient des jours heureux. Cependant, Amy Taylor avait quelques doutes quant à l’honnêteté de son mari. Elle a engagé une enquêtrice virtuelle pour en savoir plus. Son mari, David, a eu une relation sexuelle avec une prostituée virtuelle sur Second Life. Elle a aussitôt engagé une procédure de divorce.

Fondé en 2003 par Linden Lab, Second Life est un metavers, c’est à dire un univers virtuel. Le service proposé est seulement le monde en tant que tel. Tout le reste est là grâce aux utilisateurs. Je me reconnecte pour la première fois depuis plus d’un an. J’arrive directement dans l’île de Désirs d’Avenir avec mon t-shirt Front National. Je trouve rapidement un lieu m’offrant un t-shirt. Après le Front National, je porte des t-shirts pour le soutien aux sans-papiers. Je suis prêt pour mon premier voyage. Hélas, ma connexion n’est pas à la hauteur et après quinze minutes de téléchargement, cinq pour récupérer mon mot de passe et trois pour changer de t-shirt et de lieu, j’ai d’autres choses à faire. Mon premier retour sur Second Life aura été un peu bref, mais je suis prêt. Il faudra peut-être songer à investir dans quelques L$2 pour avoir une expérience totale, mais ce n’est pas la question pour le moment.


  1. in real life, dans le monde réel 
  2. Linden dollars, la monnaie officielle de Second Life 

Une réponse sur « Début d’une seconde vie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *