Catégories
Miscellannées

De retour de la République des Blogs

Après y avoir passé une ou deux soirées en 2007 lors des élections présidentielles et ne pouvant y retourner depuis, ayant un rendez-vous régulier le mercredi soir jusqu’à juin, j’étais enfin à la République des Blogs ce soir. Et en même temps que moi, il y avait Michel Barnier, candidat et tête de liste en Île-de-France pour les élections européennes. Il était là pour répondre aux questions des blogueurs (indépendants ou non) et des citoyens numériques présent. Les questions furent nombreuses, plus ou moins intéressantes.

Après y avoir passé une ou deux soirées en 2007 lors des élections présidentielles et ne pouvant y retourner depuis, ayant un rendez-vous régulier le mercredi soir jusqu’à juin, j’étais enfin à la République des Blogs ce soir. Et en même temps que moi, il y avait Michel Barnier, candidat et tête de liste en Île-de-France pour les élections européennes. Il était là pour répondre aux questions des blogueurs (indépendants ou non) et des citoyens numériques présent. Les questions furent nombreuses, plus ou moins intéressantes.

Michel Barnier J’ai moi-même eu la possibilité de lui poser une question. Avant de venir, mes réflexions m’avaient poussé à préparer des questions concernant la participation et l’intérêt des français pour l’Europe. Je n’ai pas eu le temps de la poser qu’il y avait déjà répondu. Selon lui, c’est un des défis de cette élection que d’intéresser les gens. Ça devrait d’ailleurs être, toujours selon lui, un (le seul) objectif commun à tous les candidats. Et je suis d’accord avec lui, il faudrait convaincre les gens de voter pour les Européennes. Le seul problème pour Michel Barnier est qu’il peut risquer de se heurter à un vote de contestation si les électeurs se ruent en masse vers les urnes. Cependant, ce n’est pas le plus important et il faut s’attarder sur la participation.

Les gens ne semblent pas européens. Les discours à la le Pen qui consistent à dire « Bruxelles décide… » ou « Ces méchants technocrates bruxellois… » sont à bannir. Comme l’a si bien dit Michel Barnier, la commission propose et le Parlement Européen vote. Nous élisons les membres du Parlement Européen, Bruxelles, c’est nous. CQFD. Les élections qui viennent sont importantes. Le Parlement Européen vote d’ailleurs 50% des lois françaises, que les députés de l’Assemblée Nationale se contentent de traduire en langage du droit français. Et ces lois, c’est le Parlement qui les vote, c’est nous qui élisons le Parlement. Je me répète pour être sûr d’être compris. Je vais d’ailleurs m’atteler à faire de la communication pour l’Europe (et l’Union Européenne) jusqu’au 7 juin. Je ne suis pas le moins informé, mais je me suis trouvé très mal informé sur le fonctionnement des élections, la façon de fonctionner de l’Union Européenne. Donc il faut le raconter, le partager.

En ce qui concerne la méta-RdB, je tiendrais à signaler que l’éclairage rouge empêche toute photographie personnelle (celle qui illustre cet article est du photographe officiel, très courtois avec moi, qui n’hésite pas à me pousser pour prendre ces photos, au demeurant de très bonne qualité) d’illustrer cette article, que les chauffeurs « champignons » qui nous réchauffaient ont fait enrager le vert qui est en moi et que le rassemblement de différentes opinions dans un même lieu est un exercice très agaçant, mais très enrichissant, si maîtrisé. Le manque de sonorisation ne fut pas un problème, mes cours de chants et de théâtre servent finalement ! Quant à ma question, elle a porté sur le référendum et le possible manque de souveraineté. J’aurais préféré la participation.

photo par Alain Guizard / Agence Angeli

Une réponse sur « De retour de la République des Blogs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *