Capital-risque et username

La multitude de services lancés dans l’univers du web social pousse de plus en plus l’utilisateur à agir en capital-risqueur. Dès lors qu’un pseudonyme devient important et identifiant, l’usurpation peut coûter cher. Il faut perpétuellement faire l’équilibre entre la mainmise sur un nom d’utilisateur et les effets secondaires à une inscription. J’ai pour ma part échoué sur deux réseaux devenus des it-networks.


Sur Pinterest par exemple, le réseau qu’on déclarait envahit par les milfs américaines. J’ai tardé à m’inscrire. Je n’ai pas su détecter le potentiel. Andrea Phoenix l’a fait avant moi. Lapins, nourriture, accessoires, j’espère que personne ne fera la confusion et saura que le bon est celui avec un net accolé.

L’autre réseau où j’ai perdu toute identité ne m’accepte pas car je n’ai pas de smartphone, il s’agit d’Instagram. La jeune Alissa m’a donc dérobé mon précieux nom d’emprunt. “I love Jesus, I love music, I love traveling and I love languages!” raconte-elle en image à 34 abonnés. Tous ces précieux clichés qui se retrouvent tagués avec mon nom, dirigeant vers son compte. Il a fallu donc lui laisser mon nom, et en choisir un autre : alphafoune.

Du coup, tout à l’heure, j’ai réservé mon username sur Tactilize.

One thought on “Capital-risque et username

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *