Catégories
Politique

Quand les vélos font de la politique…

VelibMême les vélos font de la politique. Ça commence à devenir dur… Moi, je prendrais le vélo orienté à gauche. Et je le ferais dès que possible. C’est formidable comme idée. En fait, on peut aller où on veut, on n’est pas obligé de faire attention à son vélo, et c’est presque gratuit.

Par exemple, ce qui m’embête, moi c’est que j’habite en haut d’une côte. Et il faut la remonter le soir quand je reviens chez moi. Alors qu’avec ce petit vélo, je descend le matin en vélo, et je remonte en métro, ou à pied.

Je soutiens absolument l’idée d’une autre circulation dans Paris, mais je demanderais au cyclistes de ne pas griller les feux rouges, parce qu’ils sont très peu bruyants et que la rencontre entre un cycliste et un piéton est possible. Bref, il faut rouler, mais selon les règles.

Vive la vélorution ! Cyclez-bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *