On a tué des juifs, des policiers et des journalistes

Cette semaine, on a tué en France des juifs, parce que juifs.

Cette semaine, on a tué en France des policiers, parce que policiers.

Cette semaine, on a tué en France des journalistes, parce que journalistes.

On a tué des femmes, des musulmans, des jeunes, des blancs, des Français, des techniciens, des vieux, des humains, des relous, des provinciaux…

Et la semaine prochaine, on fait quoi ?

« Refusons ce qui serait leur victoire. Et gardons-nous des amalgames injustes et des passions fratricides. » – Robert Badinter

Je ne suis pas sûr d’être Charlie. Car sinon, je serai mort.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *