Voyage au fond de la galaxie

Avec les noms des conseillers ministériels s’empilant avec les publications quotidiennes des nominations au Journal officiel, il devenait urgent d’en faire quelque chose. L’habitude aidant, les noms ont tout d’abord été rangés soigneusement dans un tableur. Nom, prénom, fonction, sexe, ministère ainsi que d’autres critères se sont petit à petit amassés dans ce qui est rapidement devenu une base de données.

SPREADSHEET AS A DATABASE

Pour cela, Google Docs est un outil assez efficace. L’outil Filtre, représenté par une icône en forme d’entonnoir, permet par exemple de chercher rapidement dans le contenu d’une colonne ou de ne garder qu’un mot clé. Par exemple, de n’afficher que les personnes travaillant à Matignon. Ou que les femmes. L’autre outil assez efficace est la création des tables croisées dynamiques. Ayant sélectionnés toutes ces lignes, cliquez sur “Données” > “Rapport de tableau croisé dynamique” et ensuite, sélectionnez par exemple pour la colonne le nom du ministère, pour les lignes le genre et pour les cellules un “COUNTA” du genre. Cela donne la répartition homme-femme dans chaque ministère.

UNE FOULE DE LIBRAIRIES JAVASCRIPT

Google Docs est également un bon outil de base de données grâce à la librairie javascript Gselper. C’est la librairie qui a servi à brancher les données sur le graphique généré grâce à une autre librairie javascript : Javascript Infovis Toolkit. Ajoutez à cela une pincée de Chosen, recommandé par le brillant Pirhoo, et l’application est plutôt prête à fonctionner. Elle permet de trouver facilement qui est à quel poste et à quel poste est chacun. Elle permet également, grâce aux différentes données relevées de mettre en lumière certains détails similaires entre les différents membres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *